vignette

Road trip en Norvège #1 – Guide Pratique

banniere
 

Nous avons tous des destinations qui nous font rêver. Avec ses maisons en bois colorées, ses avancées rocheuses au-dessus des fjords, sa vertigineuse Atlantic Road ou bien encore ses îles Lofoten, la Norvège a toujours figuré en tête de ma Travel List.

 

Nous avons eu le plaisir, mon dandy et moi, de passer dix jours dans ce superbe pays à l’occasion de nos vacances estivales. Avant de vous livrer le compte-rendu de notre voyage, je tenais à vous apporter quelques précisions sur les préparatifs de notre séjour. Celles et ceux qui me côtoient régulièrement le savent, je ne suis pas quelqu’un de très spontanée (ce que j’assume tout à fait) et partir à l’aventure dans un pays étranger peut représenter une source de stress pour moi. Afin de profiter de cette escapade en toute sérénité, j’ai donc soigneusement et avec grand enthousiasme préparé notre programme plusieurs mois à l’avance. Outre l’aspect rassurant d’avoir un emploi du temps relativement cadré, j’apprécie tout particulièrement cette étape préparatoire car cela constitue une 1ère immersion dans la destination choisie. Je vous retrouve donc aujourd’hui pour partager toutes les informations pratiques que j’ai pu glaner au fil de mes recherches en espérant que cela puisse vous être utile si vous planifiez de vous évader en Norvège prochainement.

 
p1030625

p1030626
 

Période

Avant toute chose, je tiens à rappeler que la Norvège est un pays situé à la même latitude que l’Alaska ou la Sibérie. Ne vous attendez donc pas à des températures très élevées même en plein été. Nos meilleurs alliés durant notre séjour ont été le combo pull-imperméable-chaussures de rando. Nous avons bien évidemment eu quelques belles journées ensoleillées avec 25°C mais nous avons aussi traversé des régions montagneuses à 4°C !

 
p1030678
 

La météo est très changeante notamment dans les fjords. Les régions de l’Ouest sont en générale assez pluvieuses. Nous avons par exemple passé 2 jours complets à Bergen avec pluie sans interruption et notre hôte nous a indiqué que ce temps durait déjà depuis plus d’un mois. Il faut apprendre à composer avec ce petit désagrément pour éviter de vous gâcher le séjour, ce n’est pas toujours évident mais les locaux sont une vraie source d’inspiration. Bien équipés avec leur uniforme bottes de pluie/longue veste imperméable, la météo ne semble jamais entacher leur bonne humeur et leurs activités.

 

Côté affluence, la pleine saison touristique est un peu plus courte que celle que nous connaissons en France, du 15 Juillet au 15 Août. Le mois de Juin ou la dernière quinzaine d’Août constituent donc 2 bonnes options si vous souhaitez éviter la foule (qui reste néanmoins raisonnable comparée à d’autres pays/villes). Attention cependant aux dates d’ouverture/fermeture des attractions qui vous intéressent, à bien se renseigner pour éviter les déconvenues.

 

Transport

Nous avons opté pour un vol sur la compagnie Lufthansa de Toulouse à Oslo avec escale à Munich à l’aller et Frankfort au retour.
Sur place, nous avons privilégié la voiture afin de pouvoir circuler plus librement selon notre propre circuit. Après comparaison entre différentes sociétés de location, nous avons réservé un véhicule en ligne auprès de Sixt qui proposait le meilleur tarif. Sans rentrer dans le détail de notre mésaventure, nous avons cependant été très déçus des pratiques commerciales douteuses de l’agence à laquelle nous avons eu à faire à Oslo. Si vous envisagez de vous rendre en Norvège, je ne peux donc que vous recommander d’éviter cette adresse et de creuser la question d’une agence locale (« location de voiture » se traduisant par « bilutleie » en norvégien). Concernant le type de véhicule, un crossover sera un plus pour voyager. Nous avons été surclassés avec une berline haut de gamme assez basse à l’avant qui s’est avérée être un « cadeau empoisonné » tout au long du parcours. Certaines routes norvégiennes sont très étroites et d’autres pleines de bosses.

 
p1030719 p1030720
 

Quelques précisions importantes sont également à prendre en compte dans le choix de votre mode de transport. La voiture est certes une option économique si vous trouvez une offre intéressante sur Internet mais attention aux coûts additionnels. Le carburant est onéreux et la facture à la pompe peut vite grimper si vous enfiler les kilomètres. Étonnant puisque le pétrole est une ressource naturelle présente en grande quantité dans le pays. Soyez aussi vigilants aux péages et aux ferrys. Aux pays des fjords, vous allez traverser BEAUCOUP de tunnels et vous serez prélevés à l’entrée (entre 2 et 5€ en moyenne). Les voitures de location sont équipées d’un petit boîtier fixé sur le pare-brise, le paiement est automatique et vous êtes ensuite facturé au moment de restituer le véhicule. À chaque traversée, vous devrez aussi vous acquittez d’une taxe. Ne faîtes pas comme nous « Tiens si on allait dormir dans ce mignon petit camping de l’autre côté du fjord, ce sera moins cher qu’un hôtel ici. Ah zut il faut emprunter ce pont à 15€ pour y aller… » !

 

Hébergements

Nous avons immédiatement éliminé les hôtels qui sont HORS DE PRIX en Norvège (150€ la nuit, aïe aïe aïe). Nous sommes passés par Airbnb pour la quasi-totalité de nos locations. Nous nous y sommes pris environ 2 mois à l’avance et ne regrettons aucun de nos choix. Nous avions majoritairement sélectionné des appartements équipés dans lesquels nous pourrions cuisiner et prendre le petit-déjeuner. Parfois, nous avons opté pour une chambre avec salle de bain et cuisine commune pour limiter le budget. Nous tenions aussi absolument à tester quelques hytters, ces cabines en bois typiques parfois surmontées d’un toit végétal et nous avons trouvé une vraie pépite.

 

Nos 3 coups de cœur

 
img_4192
 

Itinéraire

Le choix de l’itinéraire a été une étape difficile car la Norvège est un pays très vaste avec beaucoup de points d’intérêts très éloignés les uns des autres. Il est impossible de tout faire notamment sur une durée relativement courte comme la nôtre (11 jours). Pour vous donner un ordre d’idée, la distance entre Oslo et le Cap Nord est supérieure à la distance Oslo/Paris ! Nous avons donc décidé de nous concentrer sur le centre du pays en privilégiant ce qui me paraissait comme incontournable pour une 1ère visite : la côte Ouest des fjords.

 
itineraire-norvege
 

Attention aussi aux distances à parcourir, la vitesse est très limitée en Norvège (60 km/h en moyenne oui oui même sur les nationales) et pour rejoindre votre point de chute, il faudra parfois faire des détours. Je vous conseille de prévoir maximum 300 km dans une journée.
Notre itinéraire est assez classique et reprend l’une des suggestions du Guide Bleu Hachette. Il comporte néanmoins quelques adaptations que nous avons effectuées en fonction des différentes recommandations lues sur plusieurs blogs (notamment celui d’Erna). Nous avons organisé notre programme selon nos affinités : nature, folklore et patrimoine avec quelques étapes urbaines.

 

  • Oslo la capitale
  • La vallée du NumedalRollag, Utne, Uvdal & détour à Heddal : sur la route des églises en bois debout
  • Haut plateau du Hardangervidda : massif désertique, terre de randonnées
  • Le HardangerfjordUlvik, Kinsarvirk, Odda, Norheimsund : vergers au bord du fjord et cascades sauvages
  • Bergen : la ville aux 7 montagnes
  • Le SognefjordVik i Sogn, Aurland, Laerdal, Flam, Sogndal
  • Borgund, Fagerness, la E16 : immersion dans les traditions

 

Je suis consciente que nous avons manqué beaucoup de supers endroits mais je suis déjà très contente de ce que nous avons vu. Et pour tout vous avouer, j’ai tellement eu un coup de cœur pour ce magnifique pays que je me suis mise en tête d’y retourner. J’aimerais notamment découvrir Stavanger et accomplir les 2 célèbres randonnées de Preikestolen & Kjerag mais aussi  voyager plus au Nord au-delà de Trondheim à Bodø, dans les îles Lofoten et jusqu’à Tromsø.

 

Budget

Voici quelques chiffres indicatifs pour vous donner un ordre d’idée :

 

Hébergements : 650€ pour 11 nuits à 2
Avion : 390€ par personne
Voiture : 450€ pour 9 jours de location
Budget sur place (visites, carburant, repas, souvenirs) : 750€ par personne

 
p1030726
 

La Norvège est un pays extrêmement cher et pour cause, en 2016, elle occupe le 3ème rang mondial dans le classement des nations au plus fort PIB/habitant. Il faut donc trouver des compromis pour se faire plaisir et profiter de ses vacances sans trop se plomber les finances.

 

Quelques conseils utiles :

 

Préparer ses repas : exit les sorties au restaurant midis & soirs. Je vous conseille de préparer des sandwichs pour le déjeuner et de cuisiner vous-même pour le dîner. C’est une excellente occasion de découvrir les produits locaux dans les supermarchés. Le choix est assez restreint par rapport à la France (on en parle du monopole du produit vaisselle ?!) mais nous avons eu de bonnes surprises.  Pensez aux options végétariennes (il faut être riche pour s’offrir de la viande), idem pour l’alcool.

 

À goûter :

  • Si vous aimez les Wasa, vous allez être servis. Les rayons débordent de références de toutes sortes inédites en France : au fromage, briochés…
  • Chips Sørlands : délicieusement croustillantes, elles ont accompagné tous nos pique-niques
  • Nugatti : le nutella local
  • Brunost : fromage de chèvre caramélisé, ça parait bizarre dit comme ça, mais ça mérite le détour. Vous pouvez même le tenter sur des gaufres (le parfait petit-déjeuner du norvégien à égalité avec le hot-dog !)

 

Cultiver son sens de l’orientation : je ne plaisante qu’à moitié, avec le système de péages, se perdre est un luxe. Vous l’apprendrez vite à vos dépends lorsque vous devrez rebrousser chemin et repayer la taxe dont vous venez de vous acquitter 2 minutes avant !

 

Partir avec un peu de matériel : l’équipement des hytter est souvent très rudimentaire. Peu ou pas de vaisselles, pas de draps ni de couvertures. Pensez à garder un peu de place dans votre valise pour un jeu de draps, un sac de couchage, un mini-oreiller et éventuellement quelques basiques de camping (couteau suisse, vaisselles en plastique, etc.). Sinon, vous vous retrouvez comme nous à quémander une poêle à vos voisins pour faire cuire votre omelette !

 

Et vous, êtes-vous déjà allé en Norvège ? Un voyage de prévu à l’horizon ? Dites-nous tout en commentaire !

 

Pas de commentaire

Publier un commentaire